Nos choix d’incarnation

« Lorsqu’une âme décide de revenir sur Terre, elle rencontre ses guides afin de définir ses choix d’incarnation, c’est-à-dire les facettes d’elle-même qu’elle souhaite expérimenter et développer, les leçons qu’elle a besoin d’apprendre et ce qu’elle choisit de venir guérir, créer, partager et accomplir dans la vie à venir.
Le but premier de toutes les âmes qui s’incarnent est de parfaire leur évolution en apprenant à s’aimer, à reconnaître et à exprimer pleinement leur lumière et leur essence divine.
L’âme définit ce que j’appelle ses « objectifs prioritaires de guérison », par exemple, dépasser sa tendance à se rejeter et donc à attirer le rejet, ne plus remettre son pouvoir aux autres, se libérer de la dépendance affective et développer l’amour d’elle-même. Elle choisit aussi la contribution unique qu’elle souhaite apporter à la Terre: son « mandat d’incarnation », c’est à dire les talents qu’elle souhaite exprimer et offrir à l’humanité pour contribuer à son évolution; par exemple participer à l’élévation du niveau de conscience en enseignant, en guérissant, en contribuant à préserver la nature, en créant de la beauté par des œuvres d’art…
Cela se fait à un plan très élevé de conscience et cette décision se prend environ 3 mois avant la fécondation.
Elle choisit ainsi, avec les conseils de ses Guides, les parents et l’environnement les plus adaptés aux apprentissages et expériences qu’elle doit réaliser. (…)
Souvent, l’âme choisit un environnement familial et social qui lui assure la rencontre de certaines difficultés qu’elle a à revivre afin de les transcender.
Elle choisit les parents qui pourront faire émerger à la fois le meilleur d’elle-même et les parties les plus sombres pour qu’elle puisse les conscientiser et s’en libérer. »

Extrait de l’ouvrage de Sophie Metthey, Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse.